Nous travaillons activement avec les professionnels, n'hésitez pas à nous solliciter à contact@baga-boissons.com

CBD vs THC : le point final [1/2]

En trois lettres, on peut créer une immense différence. C’est l’objet de cet article qui va confronter les vertus (enfin, si on veut) et les caractéristiques spécifiques à deux composantes issues du chanvre : le THC (pour Tétrahydrocannabinol) et le CBD (cannabidiol tout court). Comme quoi tout ce qui est petit est mignon.

THC : caractéristiques et composition.

Le THC, c’est le cannabinoïde le plus abondant et le plus présent dans la plante de cannabis. On le connaît majoritairement pour ses propriétés psycho-actives, qui ont un impact sur le psychisme, mais aussi pour ses vertus thérapeutiques. Il peut, à titre d’exemple, avoir des vertus anti-inflammatoires et globalement thérapeutiques qui commencent à être considérées en France, grâce à une utilisation avec un ratio de CBD. Toujours une affaire de dosage.

Plutôt fragile en raison de son absence d’azote, le THC reste un actif puissant qui diffuse ses propriétés dans le cerveau et agit sur les neurones. En somme, le THC va venir se greffer aux neurones pour perturber leur communication et brouiller les messages. Un peu comme quand on essaie d’ouvrir une porte avec la mauvaise clef. 

Enfin, à l’instar de l’alcool, il va se greffer à d’autres neurones pour empêcher l’inhibition qui va permettre de produire la dopamine nécessaire à l’aspect de « plaisir ». Pour devenir bavard et sociable en somme.

THC : répression et chiffres de consommation.

Entre les années 1990 et 2000, la consommation de cannabis contenant du THC chez les 15-44 ans a considérablement augmenté. Parmi une étude sortie par l’OFDT (Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies), on est passé de 17% à plus de 40% de cette tranche d’âge qui déclare avoir expérimenté le cannabis.

La répression autour du THC, elle, tend à s’uniformiser compte-tenu des débats nombreux qui rôdent autour de la dépénalisation du cannabis. Au fil des ans, le débat anime toujours en France et provoque des nouvelles donnes en matière de répression. 

En 2020, le gouvernement annonce la généralisation d’une amende forfaitaire au tarif de 200€, minorée à 150€ si payable sous 15 jours, pour détention d’une petite quantité de cannabis… 

Vis-à-vis de l’opinion autour de la dépénalisation, plusieurs chiffres témoignent de certaines évolutions de pensées… En 2013, ce sont 55% des Français qui s’opposent à la dépénalisation et 44% estiment que son interdiction représente une atteinte à la liberté individuelle. En 2018, 82% sont pour l’accès au cannabis thérapeutique et 51% plébiscitent un accès légal pour les adultes au cannabis.

Mis en ligne le 26 avril 2021

Non classé

ARTICLES

Les derniers actualités

Vous désirez recevoir vos doses d'apaisement tous les mois ?

Souscrivez à notre abonnement

https://www.baga-boissons.com/wp-content/themes/BAGA